THONON EVIAN FC : site officiel du club de foot de THONON LES BAINS - footeo

Remi Landry, un arbitre en pleine ascension

7 juillet 2018 - 09:58

Arbitre passioné, Remi Landry officie sur les terrains depuis bientôt 12 ans et c'est une fierté pour le club de Thonon Evian d'avoir dans ses rangs, un arbitre prometteur . Après avoir fait ses classes en temps que joueur à l'Olympique Croix de Savoie, Remi s'est ensuite dirigé vers l'arbitrage.  Aujoud'hui, il a grimpé progressivement les échelons  de l'arbitrage.  Travailleur acharné, Remi espère, grâce à sa soif d'apprendre et d'être performant, pouvoir aller encore plus haut. Il nous a accordé une interview dans laquelle il nous fait partager sa passion pour le football et plus particulièrement pour l'arbitrage.     

Pouvez-vous en quelques mots, retracer votre parcours d’arbitre ?

R.L. : "J’ai commencé l’arbitrage en septembre 2006, la saison suivante je faisais mon entrée en section sportive Arbitrage à Villeurbanne. J’ai passé trois ans en section, le temps de passer mon baccalauréat. A la sortie, j’ai obtenu mon écusson de Jeune Arbitre de la Fédération. Après trois ans à ce niveau j’ai eu l’opportunité de passer le concours afin de devenir arbitre de la fédération chez les séniors. J’ai effectué deux saisons en tant qu’arbitre F4 (Championnat de N2) puis c’est en Juillet 2016 que j’ai été promu arbitre F3 (Championnat National)."

A quel niveau arbitrez-vous et quel est votre objectif et les possibilités d’évolution ?

R.L. : "Je vais entamer ma 3ème saison en tant qu’arbitre central sur le championnat de National. Mais j’ai aussi la chance d’être désigné sur des matchs de Ligue 2 ou Ligue 1 en tant qu’arbitre remplaçant. Aujourd’hui,  j’ai le regard tourné vers le haut et je fais en sorte de me donner les moyens d’atteindre la catégorie supérieure, la Ligue 2, mais cette fois-ci en tant qu’arbitre principal !

J’ai accumulé pas mal d’expériences sur le championnat de National, j’ai encore du travail mais j’espère avoir une chance cette saison. Chaque saison on est classé par nos observateurs, le classement final détermine les promus et les relégués, tout comme une équipe en championnat."

 Avez-vous décidé tout seul de choisir la voie de l’arbitrage ou quelqu’un vous a t’il guidé ou ‘’poussé’’ ?

R.L.  : "J’avais en tête d’arrêter le football en tant que joueur, je voulais tout de même rester dans le monde du football et c’est d’abord en évoquant cela avec mon coach qu’on a évoqué la fonction d’arbitre. Dans mon entourage j’avais aussi la chance d’avoir une personne qui avait eu une longue carrière dans l’arbitrage qui m’a aussi informé sur le sujet. J’étais d’un naturel assez timide et on m’a dit que ça pouvait me permettre de m’affirmer. J’ai fait mes premiers match sur des compétitions non officielles et j’ai vite pris gout à ce nouveau rôle."

L'arbitrage, une école pour se construire humainement et socialement

 

 

Est-ce que l’on peut parler de passion ?

R.L. : "Oui c’est vite devenu une passion. C’est aussi une superbe école pour se construire humainement et socialement. Il y a aussi une part de challenge, le fait de pouvoir évoluer sur les différents niveaux nous poussent à nous dépasser."

 

 

 

Durant 90 mn, un arbitre doit être à 100 % que ce soit physiquement ou dans sa prise de décision. Y a-t-il un entrainement spécifique pour un arbitre ?

R.L. : "L’intensité et la fréquence des entraînements dépendent du niveau sur lequel on évolue. Après le contenu de nos séances peut s’appliquer à tous les arbitres. L’idée est de reproduire à l’entrainement, les types de courses qu’on utilise sur le terrain. De ce fait, nos séances spécifiques reprennent des courses fractionnées assez courtes avec des changements de direction. On travaille aussi l'explosibilité, la vitesse et l’agilité. Des stratégies d’entrainement nous sont proposées par les préparateurs physiques de la DTA, après on est assez libre sur l’articulation des séances. Aujourd’hui, match compris, ma semaine type comprend entre 6 à 7 séances d’entrainement.

On a aussi la chance de travailler sur des séances de préparation physique intégrée lorsqu’on est en rassemblement sur Clairefontaine. L’objectif est de mêler un travail de courses fractionnées avec une prise de décision en bout de course, savoir être performant physiquement tout en restant lucide pour la prise de décision."

L'arbitre une personne qui travaille pour faire du football un vrai spectacle

Quelle est pour vous la définition d’un bon arbitre ?

R.L. : "Selon moi un bon arbitre, c’est avant tout un homme ou une femme d’ailleurs, droit(e), avec une personnalité affirmé(e) capable de dénouer une situation conflictuelle avec un regard, un sourire. Une personne humble qui travaille pour le football sans chercher à briller, mais plutôt pour faire du football un vrai spectacle. Sur une rencontre, lorsqu’on ne retient pas la prestation de l’arbitre c’est souvent qu’au fond il a été performant et qu’il a servi le football."

Comment jugez-vous la relation joueurs/arbitre dans une rencontre qui peut parfois être tendue ?

R.L. "On est avant tout la pour faire respecter un règlement, protéger les joueurs et prendre des décisions. A partir du moment où on est dans une position telle que celle-ci on aura forcément des situations conflictuelles. Il y a des joueurs avec qui les messages passent mieux qu’avec d’autres. A force d’arbitrer les mêmes équipes on tisse des ‘liens’ avec certains ce qui nous permet aussi de faciliter nos échanges sur le terrain. L’idée est de profiter de ces joueurs comme des relais afin qu’ils fassent passer les messages en interne."

Quelle satisfaction vous apporte cette fonction ?

R.L. : "Cette fonction m’a permis de me développer humainement, mais aussi d’acquérir des compétences applicables au monde professionnel.

La plus grande satisfaction reste celle du devoir accompli lorsqu’on mène une rencontre à son terme dans les meilleurs conditions possibles."

Que diriez-vous à un jeune qui a envie de se lancer dans l’arbitrage ?

R.L. : "Que l’arbitrage est une formidable école de la vie, qu’il est possible de s’épanouir autrement dans le monde du football qu'en tant que joueur. C’est une fonction qui nous permet de faire de belles rencontres et de vivre des émotions fortes. Que c’est un sport à part entière, que le challenge est permanent et que ça devient très vite addictif. Donc de ne pas hésiter, de tenter l’expérience !"

Merci Remi, le club vous souhaite une très bonne saison 2018/2019

Photo (match de National USL Dunkerque  / FC Chambly)

M.B.

 

 

Commentaires


HORAIRES DES ENTRAINEMENTS


ECOLE DE FOOT 

U7 Site d'Evian :

Mercredi de 14h00 à 15h15

U7 Site de Thonon :

Mercredi de 10h00 à 11h45

U9 Site d'Evian :

Lundi de 17h30 à 19h00

Mercredi de 14h00 à 15h15

U9 Site de Thonon :

Lundi de 17h45 à 19h00

Mercredi de 17h45 à 19h00

U11 Site d'Evian :

Lundi de 17h30 à 19h00

Mercredi de 16h00 à 17h30

U11 Site de Thonon :

Lundi de 17h30 à 19h00

 Mercredi de 17h30 à 19h00

Jeudi de 17h30 à 19h00 (Groupe Élite)

U13 Site d'Evian :

Mardi de 18h00 à 19h30

Jeudi de 18h00 à 19h30

U13 Site de Thonon (Section sportive) :

Lundi de 15h00 à 17h45

Mercredi de 10h00 à12h0

Jeudi de 15h00 à 17h45